2017-11-21-PHOTO-00000790

L’Atelier est un projet novateur et transdisciplinaire ouvert à tous les élèves du cycle première – terminale du lycée de Font-Romeu. Son ambition est que chacun d’entre eux fasse un choix d’orientation exigeant dans l’enseignement supérieur et qui corresponde à ses intérêts et ses possibilités de réussite. Il s’agit donc d’ouvrir leurs perspectives en leur faisant acquérir une autonomie dans le travail et une culture générale qui sont nécessaires à leur réussite dans les études supérieures.

Les séances de travail de l’atelier s’articulent donc autour de trois objectifs centraux :

  • le travail méthodologique pour acquérir de l’autonomie : comment réaliser une fiche de révision, rédiger la synthèse d’un ouvrage, comment choisir ses articles et réaliser une revue de presse, comment conduire un oral, réaliser une présentation, préparer une certification linguistique (DELE…), comment réaliser une production médiatique (vidéo, radio, article)…
  • l’ouverture intellectuelle pour renforcer la culture générale : interventions extérieures de journalistes (Semaine de la Presse, Visa pour l’image) et chercheurs universitaires en sciences sociales, visites culturelles, cercles de lecture et participation à des concours (« Prix du livre d’économie et de sciences sociales »), approfondissement de thématiques de cours à travers le suivi de l’actualité (revues de presse) et la tenue de débats…
  • la préparation aux  études supérieures pour développer motivation et connaissance de soi : oraux blancs d’entraînement pour les épreuves de concours, travail sur des dossiers de candidature (CV et lettres de motivation), entretiens de motivation, interventions d’étudiants et de professionnels, mise en relation avec le réseau des anciens élèves du lycée…

L’Atelier est organisé autour d’un blog, d’une page Facebook et de séances hebdomadaires avec des professeurs.

Pour parvenir à nos objectifs, il est possible de développer une approche différente, par rapport au cours, du travail intellectuel. A l’Atelier, l’élève est davantage acteur de son apprentissage à travers la liberté qui lui est donnée de choisir son sujet mais aussi les réflexions qu’il souhaite mener sur ce sujet avec l’aide des professeurs. Le travail ne prend pas la forme d’un cours et les intervenants y développent un autre rapport aux élèves, sur le mode la classe inversée ou de travaux de groupes par exemple. Il s’agit aussi de faire intervenir le maximum d’intervenants et de valoriser la diversité de leurs profils (professeurs, universitaires, professionnels, étudiants, retraités), y voyant une source d’ouverture supplémentaire pour les élèves.

Durablement, l’idée est que les anciens élèves ayant vécu une expérience, reviennent l’expliquer aux autres. Le fait de mutualiser les bonnes voies, les bons conseils aident les élèves à construire leur avenir dès le lycée.

Contact : nsanchis@ac-montpellier.fr

Pin It on Pinterest

Share This